La version originale de Bolero à Toulouse


L’Orchestre national du Capitole de Toulouse, dirigé par le jeune prodige de la baguette Klaus Mäkelä donne, ce samedi 25 mai, à la Halle aux grains, la version originale de Bolero de Maurice Ravel.



La version originale de Bolero n’avait plus été jouée en France depuis  la création du ballet sur la scène de l’Opéra Garnier à Paris. 

L’Orchestre national du Capitole de Toulouse porte dans son ADN la musique française avec laquelle il bâtit sa réputation internationale sous la direction de Michel Plasson et de Tugan Sokhiev.Le chef d’orchestre finlandais Klaus Mäkelä est l’étoile montante de la direction d’orchestre. À seulement 23 ans, il est le directeur musical désigné de l’Orchestre philharmonique d’Oslo tout en étant  premier chef d’orchestre invité  auprès de l’Orchestre de la Radio suédoise de Stockholm et directeur artistique du Festival de Turku (Finlande)




Ravel Edition dans Gaeksuk (Corée du Sud)

Le Volume I de la Ravel Edition est présenté dans l’excellente revue coréenne Gaeksuk (www.gaeksuk.com) - numéro de février ! Nous sommes très honorés que cette publication passionne les mélomanes en Corée du Sud ! Ravel est universel…


The Ravel Edition is now introduced in South Korea due to this dazzling review on Gaeksuk ! Many thanks to our South Korean friends !



W.Mengelberg - RCOA

Note sur la correction de la partie de violoncelles d’après le matériel de W. Mengelberg

Appareil critique – page 111 - Addendum :

Le 8 mars 1930, Willem Mengelberg donne la première hollandaise à La Haye de Bolero. Ce concert est suivi, en moins d’un mois, de cinq reprises à travers les Pays-Bas.

Le 31 mai 1930, dans sa Grande salle du Concertgebouw, Mengelberg grave Bolero pour la firme Columbia. Cette session est la quatrième de l’année sur cette partition. A cette occasion, on entend une modification dans la partie des violoncelles. 

Ravel, Coppola et Koussevitzky ont tous enregistré, de janvier à avril 1930, les dix premières mesures avec trois noires (par mesure) – entrée des croches à la mesure n°10. A la différence de ses collègues, voulant respecter la Partition d’orchestre éditée (sic), Mengelberg demande à son pupitre de modifier la partie qu’il croit défaillante…

Pour rappel, sur le manuscrit déposé à la Morgan Library, Ravel a écrit, à l’encre, des noires jusqu’à la mesure 10. Sur le même manuscrit, il fut ajouté au crayon – sans datation, ni authentification possible de la main correctrice – des croches sur cette même partie de violoncelles, reprenant le mouvement « mécanique » d’octave pianistique, tel inscrit dans la réduction afin d’accompagner les danseurs.

Le site des archives de l’Orchestre Royal du Concertgebouw d’Amsterdam présente la liste des interprétations de Bolero dirigées par W.Mengelberg.  

Remerciements à la Bibliothèque de l’Orchestre Royal du Concertgebouw d’Amsterdam. 




Using Format